Quels sont les soins endodontiques?

Quels sont les soins endodontiques?

Les soins endodontiques sont maintenant une pratique courante dans les cabinets dentaires. Ils sont pratiques, car ils représentent une solution de choix à la conservation d’une dent infectée, quand le reste des traitements réguliers s’avèrent inefficaces. En évitant l’alternative de placement d’un implant, les soins endodontiques se révèlent moins dispendieux et plus à la portée de tous. Zoom sur ces traitements dentaires, nécessaires lorsque la pulpe de vos dents est atteinte (infectée ou inflammée).

 

Les soins endodontiques, c’est quoi?

Le traitement endodontique, aussi appelé traitement de canal, consiste à traiter l’intérieur de la dent. Les soins endodontiques ont pour but de traiter la pulpe de la dent ainsi que le canal radiculaire, d’où son nom. Le contenu de la dent est ainsi retiré, soit la pulpe dentaire (chambre pulpaire et canaux), puis scellé de manière étanche. Les soins endodontiques sont pratiqués le plus souvent par des dentistes généralistes, mais peuvent requérir le traitement d’un spécialiste de l’endodontie, soit l'endodontiste. En bref, l’endodontie consiste à traiter une infection de la pulpe, sans perdre sa dent: c’est l’ultime étape afin de garder la dent traitée en place, plutôt que d’avoir recours à une extraction et un implant. Les soins endodontiques peuvent prendre place sur une ou plusieurs séances, selon le degré de l’inflammation ou l’infection de la pulpe.
 

Quand avoir recours aux soins endodontiques?

Les soins endodontiques peuvent s’avérer nécessaires à la suite d’une carie proche de la pulpe (elle est encore vivante) ou d’une nécrose pulpaire (elle est morte). Dans des cas plus rares, le traitement de canal peut venir guérir une poche parodontale importante située au niveau de l’apex de la dent (soit le bout de la racine). On l’appelle alors lésion endo-parodontale.

 

Les symptômes: quand aller consulter?

Les douleurs liées à l’infection de la pulpe se traduisent par un mal de dent intense, un gonflement de la gencive ou même l’apparition d’un abcès dans la bouche. Chez le dentiste, l’inflammation du canal est soupçonné à la suite d’un test au froid (la dent perçoit une froideur intense ou rien du tout), au contact de la dent (elle est frappée légèrement par un objet et fait très mal) et avec un test servant à établir la condition du nerf. C’est toutefois la radiographie qui peut confirmer hors de tous doutes une atteinte pulpaire et la nécessité de soins endodontiques. L’infection du canal radiculaire peut prendre forme après l’apparition d’une carie, ou encore suite une lésion de la gencive ou de l’os près de sa racine. Si certains de ces symptômes s’apparentent à vos sensations, une consultation chez votre dentiste permettra de poser un diagnostic et le traitement.

 

Les causes d’une pulpe malade

Le système interne de la dent peut s’endommager à la suite d’une carie très profonde, ou d’un choc sur la dent: fracture, fêlure, etc. Parfois, la pulpe malade n’arbore aucune caractéristique apparente, mais nécessite quand même des soins endodontiques.

 

Les étapes des soins endodontiques

Les soins endodontiques sont réalisés sous anesthésie locale. Une feuille de latex, appelée digue, est déposée sur le site de l’opération afin de garantir la condition aseptisée du soin. La chambre pulpaire est d’abord ouverte, afin de permettre au dentiste un accès aux canaux à traiter, retirant les tissus malades. Ensuite, la pulpe est éliminée: ainsi peut commencer le nettoyage et la désinfection de l’intérieur de la dent. Une fois le canal vidé de ses tissus infectés et le site de l’infection stérilisé, les canaux sont séchés et mis en forme. À l’aide de limes, cette étape peut être réalisée manuellement ou mécaniquement. Les canaux sont obturés dans le but de prévenir le risque de récidive d’infection canalaire. Dans certains cas, l’obturation d’une partie de la pulpe malade suffit, lorsque celle-ci n’est pas complètement atteinte par l’inflammation. Afin de reboucher l’ouverture, le dentiste recouvre l’abcès de gutta percha (sorte de plastique malléable) et de ciment canalaire. Afin de garantir l’étanchéité de la dent, les deux substances moulent parfaitement la structure interne de la dent jusqu’à sa racine. Finalement, la qualité des soins endodontiques (plus précisément de l’obstruction) est vérifiée par une radiographie. La couronne ou le plombage peuvent être installés peu de temps après, selon les indications du dentiste, afin de permettre une fermeture permanente de l’ouverture créée par le soin.

 

Comment se déroule une consultation de soins endodontiques?

Afin de détecter et soigner un problème endodontique, la consultation avec un dentiste est inévitable. Cette consultation prend forme en trois étapes distinctes:

  1. Le diagnostic: votre dentiste vérifie la dent problématique et son niveau d’infection. Il évalue la situation et prévoit le traitement approprié.
  2. La préparation: le dentiste vide, stérilise et désinfecte les canaux. Il met en forme les canaux.
  3. L’obturation: le dentiste performe l’ablation du réseau canalaire et le remplit de gutta percha afin d’éviter toute récidive d’infection. Le scellement est étanche.
  4. Vous pouvez maintenant attendre et prévoir la pose de couronne ou de plombage.

 

Pourquoi consulter un endodontiste?

La majorité des dentistes généralistes sont équipés pour pratiquer l’ensemble des soins endodontiques. Toutefois, il arrive que la condition canalaire soit trop complexe ou grave pour le praticien généraliste. À ce moment, il est recommandé de consulter un spécialiste: il se nomme l’endodontiste. Ce dernier est préparé à effectuer des interventions complexes, comme il possède le matériel et les ressources technologiques adéquates à la performance de chirurgie endodontique plus sérieuse.

En somme, les problèmes endodontiques sont communs et peuvent être traités par votre dentiste. Chez Dentiste pour la famille, nous nous assurons de la santé de votre pulpe dentaire et, par le fait même, de votre sourire, à moindre coût.